20190213_151844 corrigé - Copie

 

POWN 1

 

20190213_152151

 

Il y a des Polonais en Belgique, en masse, en Belgique,depuis les années 20, dans tout le bassin minier.Du  Nord Pas de Calais ,le sillon Haine Sambre Meuse et Venlo en Hollande et le Limbourg jusqu'au Rhur Gebied en Allemagne.

Il y en a tellement que des classes primaires polonaises fonctionnent en même temps de la journée dans les écoles primaires belges . Bien sûr à Hautrage, à Péronnes lez Binche, à Zwartberg, à Beringen dans le Limburg où les parents, papa, maman boutent  à la fosse .

 

Le multiculturalisme de la Belgique . une analyse de la politique de scolarisation des enfants polonais en Belgique 1923-1940 (journalbelgianhistory.be)

Vraiment si vous voulez en connaître davantage sur les anciens Polonais d'avant-guerre, ouvrez ce lien et lisez jusqu'au bout, ce sera sans regret. Je l'ai relu des dizaines de fois.Il serait plus qu'indispensable de le faire lire aux milliers d'élèves, en Belgique,  des écoles polonaises du samedi. 

 

Dans notre région du Centre, des corons comme les Carrés de Bois-du-Luc, comme la cité de l'Olive de Mariemont-Bascoup, le Levant de Mons sur Estinnes-Bray, le Cité des Bois à Haine Saint Paul ,la rue de Bouvy à La Louvière, sont avant la guerre remplies de Polonais, oui de Polonais . Quant à celle de Péronnes Sainte Marguerite ce ne sont que des Polonais . Les chassis n'étaient pas encore placés qu'on y bourrait des Polonais pour le charbonnage.

Ce n'est pas un choix innocent. Ils sont demandés,sélectionnés,recrutés, ramenés en masse, des milliers , de Westphalie  (Dortmund, Essen, Recklinghausen, Herne,... ou aujourd'hui encore , le dialecte allemand est truffé de mots polonais comme Mlotek au lieu de Hamer- le marteau ), dans notre histoire polonaise de Belgique, on les appelle les Westphaliens .

lls sont forméset déjà compétents pour le travail à la mine.

C'est Warocqué qui a commencé dès 1911 en imitant ces amis patrons du Nord Pas de Calais d'où, il vient lui-même.

Quand la deuxième guerre mondiale éclate, les Polonais  travaillent depuis longtemps à la mine et sont ici parfaitement à l'aise dans leurs coins, des petits ghettos pour mineurs polonais, les corons .

Les Allemands arrivent et directement annexent le Pas de Calais minier à la Belgique sous une seule administration séparée du reste de la France occupée. Dès le 15 juin 1940, la région Nord-Pas-de-Calais passe sous commandement militaire allemand. Elle est administrativement rattachée par le Reich à la Belgique.
La région Nord-Pas-de-Calais est sous l'autorité de l'Ober Feld Kommandatur ou OFK 670 et de son gouverneur Felzman, coupée du reste de la France par la ligne de démarcation.

Le but, c'est le charbon et vite les Allemands construisent des camps de concentration au pied des charbonnages pour y fourguer des prisonniers russes surtout , esclaves dans la mine. Le patronat est ravi de cette main d'oeuvre gratutie .Dans le Hainaut, il y en ...61 .Ici dans le Centre ? l'Etoile à Morlanwelz, le camp Roland à Ressaix, celui de Boussoit-Maurage, celui de l'Avalresse à Trivières-Bois du Luc, celui d'Anderlues,...

Mieux encore,  les hommes qui travaillent à la mine , dont des milliers de Polonais que les Allemands ont laissé ici, ne sont pas pris en esclavage en Allemagne (travail obligatoire STO alors que le terme usité dans le reste du Monde est " Slave in Germany")  et doivent rester ici, travailler comme avant la guerre,dans leur mine .

C'est de cette population polonaise de Belgique:

- que partiront des centaines de volontaires, des Polonais de Belgique vers l'Angleterre

                                                                                                             -pour former la 1e Division Blindée Polonaise du Général MACZEK, méconnue en Wallonie mais vénérée chaque année en Flandre, libérée par des Polonais  Hé oui! On a oublié de l'écrire dans nos livres d'histoire de Belgique en langue française. Pas en Flandre ! De Péronnes Sainte Marguerite: Kedzierski, Liberda,Janowski,... Kobierny de Houdeng,...

                                                                                                              -pour intégrer moultes unités, dont la RAF . Voyez l'implication des pilotes polonais dans la Bataille d'Angleterre. Aujourd'hui, c'est enfin reconnu et glorifié .

- que des centaines de Polonais de Calonne-Ricouart, Quaregnon, Jumet, jusque  Retinnes, Venlo lutteront clandestinement ici sur place , périront dans le P.OW.N ., le réseau Monica, le mouvement polonais de la résistance en Belgique , le  Nord de la France, la Hollande aussi .

On commence , ...enfin à en parler et à l'étudier.

Il reste heureusement ,en plus ,des associations des anciens combattants polonais de Belgique ( SPK) ,

et l' association SPK celle de Mons Borinage présidée par Kazimir MIKSIEWICZ  cultive la mémoire du P.O.W.N.

C'est le drapeau du P.O.W.N. ( la Résistance polonaise en Belgique ) ci-dessus en début de l'article que vous découvrirez présent au cours de beaucoup de cérémonies commémoratives  à côté de du drapeau du SPK (association des anciens combattants polonais de Belgique : des soldats polonais )

 

POLONIA SPK MONS BORINAGE

a la profonde tristesse de vous faire part du décès de MADAME Urszula KOMOROWSKA Epouse de Monsieur Bernhard KÜHN Née à Gdynia - Pologne, le 21 août 1948 et décédée à Boussu, le 23 février 2021. Selon les directives gouvernementales, les funérailles auront lieu dans l'intimité familiale.

http://spkmonsborinage.canalblog.com

 

SAMEK MISKIEWICAZ à Charleroi

Arrêtez-vous auprès du drapeau qu'ils présentent ,  Zbigniew SAMEK, tout à gauche et Kazek MIKSIEWICZ à sa droite , ici à l'entrée du cimetière de Charleroi Nord , auprès du monument des aviateurs polonais de la RAF  tombés en Belgique et  partout , lors des commémorations, et, après avoir lu tous les articles ci-dessous , touchez ce drapeau en hommage à ceux qui ont lutté tout en travaillant à la mine, à ceux qui ont péri et dont les noms ne figurent , en Belgique, nulle part, sur aucun monument aux morts des deux guerres, dans aucune commune du bassin minier.

Pour les Polonais militaires, tombés à la Libération de la Flandre, c'est autre chose .

Chaque commune où périrent des Polonais; chaque commune flamande libérée par des Polonais honore ses Libérateurs.

A Roeselaere près de Tielt, les drapeaux polonais flottent dans les rues depuis...1944.

Le grand cimetière des soldats polonais se trouve à Lommel et l'autre à Breda en Hollande.J

Je connais des gens de Merxplas qui par reconnaissance ont appris à parler le polonais.

La première chose qu'un escrimeur gantois m'a montré lors d'une visite à la Confrérie de Gent, c'est la plaque commémorative dans l'hôtel de ville, à propos des soldats polonais qui sont tombés à la Libération de Gent.

Les Miinistres Martens, Tindemans, Jos Chabert,  connaissaient par coeur , les noms des soldats polonais tombés dans leur  petit village.

Une toute autre considération qu'ici dans le Centre.

Quand ils serraient la main d'un Polonais, ils la serraient particulièrement longtemps,un long, long moment en le regardant dans les yeux ; en disant " vous avez libéré mon village, merci ".

Voilà et maintenant de la lecture à propos du P.OW.N. c'est la résistance ici en Belgique, des Polonais pendant l'occupation

Prenez de la peine à lire le tout et puis dites-le un jour  à vos enfants.

 

P.O.W.N

La volonté de résistance qui se manifesta au sein de l'immigration polonaise en France fut structurée en 1941 par M. Alexandre KAWALKOWSKI, ex-Consul Général de Pologne à Lille, selon des méthodes de clandestinité déjà éprouvées en Pologne. , la P.O.W.N. est devenue la deuxième plus importante organisation de résistance contre l'occupant allemand en France.

http://www.pown-monica.onlc.fr

 

 

 

 

LA RÉSISTANCE POLONAISE EN FRANCE on JSTOR

Founded in 1921, consolidated in the '30s by merging with three editors of philosophy (Alcan), history (Leroux) and literature (Rieder), Presses Universitaires de France today organize their publications around the following lines of force: research and reference collections, journals, book collections, and essay collections.

https://www.jstor.org

 

Les Polonais dans la Résistance communiste en France (core.ac.uk)

 

 

Le Renseignement et la Résistance polonaise en France.

Le général W. Sikorski, à l'annonce de la demande d'armistice du 17 juin 1940 déposée par le maréchal Pétain, n'accepta pas l'idée de la défaite l'aviation, dès l'invasion allemande à partir du 10 mai 1940. 10 Compagnies antichars intégrées dans des divisions françaises.

https://www.beskid.com

 

Les polonais dans la résistance en France - Persée

LES POLONAIS DANS LA RÉSISTANCE EN FRANCE par Janine Ponty* IL faut remonter loin, rappeler le sort de la Pologne depuis deux siècles, pour comprendre l'attitude de ses fils, émigrés ou non, pendant la dernière guerre.

https://www.persee.fr


(20+) L'histoire tragique de la résistance polonaise . - 

La résistance polonaise en France
Il est peut être nécessaire, pour comprendre les événements locaux, de resituer succinctement la résistance polonaise dans le contexte global de la deuxième guerre mondiale. Voici :
1939 1940 Les Polonais ont perdu une première bataille en Pologne, une deuxième en France.
Ceux qui n’étaient pas mobilisés dans l’Armée régulière polonaise en France, ou qui n’ont pas pu rejoindre l’Angleterre, ont été les piliers de la Résistance qui commençait à s’organiser dans la clandestinité… sous l’inspiration du Consul Général A.Kawalkowski (alias Justyn), en accord avec le Gouvernement polonais réfugié à Londres, aidé par un émissaire Czeslaw Bitner.
Peut être une image de texte qui dit ’PRO ET NOSTRA LEE’

Les Réseaux de Renseignements Franco-polonais 1940-1944 - Mémoire et Espoirs de la Résistance

Jean Médrala vient de signer aux Editions l'Harmattan un livre : sur " Les Réseaux de renseignements franco-polonais 1940-1944 ". Cet ouvrage, qui est le fruit d'un long travail de documentation, est aussi un hommage à l'action des Polonais et des Français qui résistèrent " dès la toute première heure ", écrivant une page de l'histoire de la Résistance aujourd'hui méconnue, pour ne pas dire oubliée.

https://www.memoresist.org
 

POWN ou la résistance polonaise en France et Belgique - "POWN - FTP-MOI et autres MONIKA" - forum "Livres de guerre"

Bonsoir, Merci à GP pour cette bibliographie exhaustive. Pour les pauvres Ldégistes qui ne maîtrisent pas encore les logiciels de traduction ou pour les Ldégistes qui souhaitent une première approche, proposons un site en français sur les POWN (clic sur la loupe à décrypter) : POWN dit Réseau Monica soit un site de recherche et de documentation pour tous ceux qui sont intéressés par l'action des résistants polonais durant la Seconde Mondiale en France, en Belgique, en Hollande Mais encore!

http://www.livresdeguerre.net