BLOG JAUPART MESSE NOEL BINCHE

Il y aura une messe de noël sur antenne-centre le 24 décembre à minuit.

Elle a été enregistrée la semaine dernière. Une messe de noël traditionnelle qui célèbre la nativité et prend un sens d’ "Espérance"

dans un contexte compliqué pour tout le monde. Voici les coulisses de l’enregistrement en l’église du Sacré- Chœur de Binche.

Michel De Backer et Carlo Schirosi.

 

Binche : une messe de minuit sur ACTV

Il y aura une messe de noël sur antenne-centre le 24 décembre à minuit. Elle a été enregistrée la semaine dernière. Une messe de noël traditionnelle qui célèbre la nativité et prend un sens d' "Espérance" dans un contexte compliqué pour tout le monde. Voici les coulisses de l'enregistrement en l'église du Sacré- Chœur de Binche.

https://www.antennecentre.tv

 

La messe de Noël filmée à BINCHE à l'église du Sacré Coeur sera diffusée  demain le 24 décembre 2020 sur les TV régionales.

Aux orgues. Zbigniew KRUCZEK qui en fin de messe jouera deux "Noëls Polonais"

ZBIGNIEW KRUCZEK

c'est qui?

 Zbigniew KRUCZEK  à l' orgue

Titulaire d’un diplôme supérieur d’orgue obtenu au Conservatoire Royal de Bruxelles, Zbigniew Kruczek a suivi les cours de composition dans la classe de compositeurs renommés : Andrzej Koszewski en Pologne à Poznan et Madame Jacqueline Fontyn en Belgique à Bruxelles.

En 1977, à l’occasion du millénaire de la Ville de Gdansk, il a eu l’honneur d’être choisi pour composer la Symphonie du Millénaire qui fut interprétée par l’Orchestre de la Philharmonie de la Baltique de Gdansk.

Depuis il collabore étroitement avec cet orchestre ; toutes les créations et enregistrements symphoniques ont été réalisés à Gdansk.

De ses oeuvres particulièrement appréciées on peut citer:

- Paraphrase, « O, Notre Darne » pour chœur, orchestre et orgue (le thème du cantique du Collège de Bonne-Espérance)

- Concerto Giocoso pour orgue et orchestre

- La Suite en clin d’oeil pour orgue et quatuor à cuivres

- « CARNAVAL » (dans le cadre : les Grand Carnavals du Monde)

Il s’agit d’une symphonie qui raconte les trois jours du carnaval de Binche.

Ce fut la création en 2006 en présence de la délégation belge assurée par l’Ambassade de la Belgique à Varsovie.

- Concerto pour violon, trompette et orchestre

- Concerto pour piano et orchestre

- II faut signaler aussi l’édition de 180 psaumes pour l’usage liturgique édité par Buchet-Chastel-Lethielleux à Paris entre 2000 - 2002

- Actuellement Zbigniew Kruczek termine son cycle de 24 Préludes et Fugues pour orgue en hommage à Jean-Sébastien Bach.

Il dispense les cours de musique à l’Institut Notre-Dame de Loverval et enseigne l’orgue au Conservatoire Marcel Quinet de Binche depuis 1984.

 

Organy w konkatedrze lubaczowskiej

organy w konkatedrze lubaczowskiej. Informacja szczegółowa o organach w Konkatedrze bł. Jakuba Strzemię w Lubaczowie Organy firmy Breil z Dorsten zbudowane w 1973 r. dla kościoła św. Pawła w Duisburgu. W lubaczowskim kościele zostały zamontowane w 2012 roku przez Krzysztofa Grygowicza z Janówka k. Tarczyna. Prospekt architektoniczny, nowoczesny.

https://konkatedra.zamojskolubaczowska.pl



Zbigniew Kruczek na inaugurację V Międzynarodowych Koncertów Organowych - Lubaczów, powiat lubaczowski, elubaczow.com - aktualne informacje z regionu każdego dnia!

Piątkowym (08.07) koncertem Zbigniewa Kruczka w lubaczowskiej konkatedrze rozpocznie się cykl V Międzynarodowych Koncertów Organowych, którym patronuje duszpasterz diecezji zamojsko-lubaczowskiej bp. Marian Rojek. W ramach piątej edycji Międzynarodowych Letnich Koncertów Organowych w Lubaczowie zaplanowano cztery wydarzenia - po dwa w lipcu i sierpniu. Inauguracyjny koncert w lubaczowskiej konkatedrze da Zbigniew Kruczek, lubaczowianin mieszkający na stałe w Belgii.

https://elubaczow.com

https://youtu.be/fbH17Cigmdg

 

Zbigniew Kruczek, ur. w 1952 roku w Lubaczowie, jest absolwentem PWSM w Poznaniu, gdzie studiował grę na organach w klasie Romualda Sroczyńskiego oraz kompozycję w klasie Andrzeja Koszewskiego (dyplom z wyróżnieniem).

Po studiach uczestniczył w mistrzowskim kursie organowym prowadzonym przez Flor Peetersa w Mechelen. Od 1977 roku mieszka na stałe w Belgii, gdzie kontynuował studia w Królewskim Konserwatorium w Brukseli jako organista w klasie mistrzowskiej Leopolda Sluysa i równocześnie jako kompozytor pod kierunkiem Jacqueline Fontyn.

Królewskie Konserwatorium w Brukseli ukończył uzyskując Premiere Prix i Prix Supérieur.

Jest laureatem Międzynarodowego Konkursu Organowego im. Jehan Alain w Romainmô w Szwajcarii (1991). Koncertuje w wielu krajach Europy, Ameryki Północnej i Afryki.

Obecnie jest profesorem w klasie organów im. Marcel Quintet w Binche, wykłada w Instytucie Notre-Dame w Loverval i w Seminarium Bonne-Espérance w Vellereille-les-Brayeux, a także pełni funkcję organisty w kościele Sacre-Coeur w Binche. Jego twórczość kompozytorska obejmuje utwory organowe, chóralne, kameralne i symfoniczne.

_________________________________________________________________________________________________

Cette messe de Noël est une initiative de

ALEKSANDER JAUPART

 échevin à ESTINNES qui ne cache pas ses attaches polonaises

ALEKSANDER JAUPART

c'est qui?

Voici une série d'articles que nous lui avons consacrées, il y a quelques années:

655 JAUPART Aleksander est de retour de sa Pologne

les JMJ et la Pologne…suite et pas encore la « FIN » 

http://www.antennecentre.tv/www/pologne_deux_estinnois_aux_journ_es_mondiales_de_la_jeunesse-85853-999-226.html

 

655 JAUPART Aleksander est de retour de sa Pologne page de l'ancien SkynetBlog "les Polonais du Centre"

 

les JMJ et la Pologne...suite et pas encore la "FIN" 

http://www.antennecentre.tv/www/pologne_deux_estinnois_aux_journ_es_mondiales_de_la_jeunesse-85853-999-226.html

 

JAUPART ALEKSANDER et son ami VANDESMAL d'Haulchin, sont rentrés de Pologne après leur participation aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie et sa région

Déjà sur la route du retour, il exprimait son attachement au pays qu'il a découvert:

Do widzenia Polska !

Sur la route du retour vers la Belgique.

Merci à nos amis polonais pour votre accueil chaleureux, surtout à nos familles et paroisses d'accueil, durant un peu plus de 2 semaines.

De nouvelles amitiés se sont créés au-delà de la barrière de la langue, mais aussi au sein de notre groupe de Belges.

Un Merci tout particulier aux personnes qui ont préparé ce voyage ! C'était parfait !

Nous sommes tous fortifiés dans notre foi et reboosté à bloc pour revenir dans nos communautés.

J'ai été particulièrement touché de pouvoir venir sur la terre de mes ancêtres et d'être même passé à quelques kilomètres du village natal de la maman mon arrière grand-père.

Je reviendrai très vite.

Dobranoc à tous !

 

Il fait partie, il le sent, de la Polonia qui est la Pologne de part le Monde: ces Polonais qui vivent une double culture.Celle de leurs origines et celle de leur pays d'accueil, de vie.

Pour Aleksander JAUPART d'Estinnes Rouveroy c'est le retour à la vie courante mais il est marqué à jamais.Il va probablement rechercher encore plus sur ses origines polonaises et continuer à se passionner sur la Pologne et les Polonais.

 

Il sait déjà mieux que certains Polonais d'ici quelles sont les origines de la partie polonaise de sa famille.

Voilà une partie de ses recherches  passées  sur  la branche polonaise de sa famille dont PAWLAK, le père de sa grand-mère Yvonne PAWLAK.

Léon PAWLAK a été joueur de foot professionnel à très haut niveau.

Alexandre JAUPART est conseiller communal à 7120 ESTINNES dans la région du Centre en Belgique.( aujourd'hui il est échevin)

Il habite Croix lez Rouvery un village frontalier à quelques lieues de JEUMONT en France.

JEUMONT ville française est  collée à ERQUELINNES en BELGIQUE.

Depuis l'existence de la Belgique, Français et Belges se mélangent dans toutes les localités d'un côté comme de l'autre d'une frontière qui aujourd'hui n'existe plus.

Et parmi eux des Franco-Polonais et des Belgo-Polonais.

LEON PAWLAK , l'arrière grand-père d'Alexandre JAUPART qui cultive fièrement ses origines polonaises est donc un "Westphalien" " Westfaliaki": les Polonais de la région de la Rhur (Rhurgebied) que le patronat charbonnier de France, que le patronat charbonnier de Belgique a commencé à ramener ici dès 1911 jusque dans les années 1930 , après l'échec des campagnes d'importation de Chinois qui crevaient en masse dans les bâteaux.

La descendance des Westfaliaki vit toujours dans notre région du Centre et ce sont après plus de cent ans de présence ici d'ardents patriotes polonais dont certains ont toujours gardé la nationalité polonaise.

un footballeur professionnel

 

 

BLOG ALEXANDRE JAUPART Léon PAWLAK

BLOG ALEXANDRE JAUPART Léon PAWLAK 2

BLOG ALEXANDRE JAUPART Léon PAWLAK 3

BLOG ALEXANDRE JAUPART Léon PAWLAK 4

BLOG ALEXANDRE JAUPART Léon PAWLAK 5

Léon PAWLAK est né à Recklinghausen (Allemagne) le 27 janvier 1906.

Il est le fils de Thomas, né à Chwalkowice en Pologne et de Margaretha LUCZAK, née à Slomczyn en Pologne. 
Vers 1920, Léon arrive en France dans le Pas-de-Calais avec ses parents. 
Le 13 novembre 1928, Léon est naturalisé Français ainsi que ses frères mais pas ses sœurs.
Le 8 juin 1929 à Flers-en-Escrebieux dans le Nord, Léon épouse PIEPCZYK Jozéfa (Joséphine) née à Osterfeld le 23 février 1910. 
Joséphine est la fille d'Anton (Antoine) né à Mülhing en Autriche et de SZLAKHETKA Elisabeth née à Goluchow en Pologne. 
De cette union sont nées 2 filles : Alina en 1929 à Flers-en-Escrebieux et décédée en décembre de la même année et Yvonne, en 1933 à Aubervilliers près de Paris (ma grand-mère).

En 1929, il part habiter à La Madeleine.
1933, il est domicilié à Aubervilliers et son père à Saint-Denis.
Dans la même année à Calais.

Vers 1937-38 à Cannes pendant 1 an plus ou moins.

Le 17 novembre 1932, la maman de Léon décède à Montigny-en-Gohelle dans le Pas-de-Calais.
Le 16 décembre 1936, le père de Léon décède à Paris dans le 14ème arrondissement.

Léon exerce quelques professions pendant sa vie telles que : garçon de magasin, manœuvre électricien, ajusteur, chaudronnier, et il finit comme retraité de la société H.K. Porter-France.

Mais pendant quelques années, Léon exerce la profession de footballeur professionnel.

Léon fit ses débuts au poste d'Inter à l'Iric Club Lillois puis passa au Red Star.

Ce fut ensuite le R.C. Strasbourg qui l'accueillit et enfin le R.C. Cannes.

Puis il alla à Calais, où il dut rester sur la touche pendant quelques mois suite à une méchante blessure au pied.

De Calais, il partit à Strasbourg où il fit la tournée des Balkans en 1934-35(Autriche-Hongrie, Roumanie, Bosnie, Albanie, Bulgarie, Croatie, Grèce, Turquie, Italie.

C'est à Strasbourg, qu'il devient Champion de France.

En 1939, Léon arrête le foot professionnel et revient dans un plus petit club (Valenciennes) et 1940 à Jeumont où il fut nommé entraîneur mais pas longtemps car il fut mobilisé par l'Armée Française.

Pendant la guerre, Léon dut retourner en Allemagne pour travailler et faire vivre sa famille.
Il travaille à Berlin dans une usine de Siemens.

Pendant cette période qui durera presque 2 ans, il tombe amoureux d'une jeune secrétaire de l'usine, Gerda avec qui il vit une belle histoire d'amour.
Mais le temps du départ était déjà arrivé et Léon devait rentrer en France pour retrouver sa femme et sa fille.Ce qu'il ne savait pas, c'est que Gerda était tombée enceinte.


Quelques mois après son retour en France, Gerda écrivit une lettre à Léon pour lui dire qu'elle avait accouché d'un petit garçon qu'elle avait appelé Norbert.
Elle joint une photo du bébé à la lettre.
Mais ce n'est pas Léon qui lit la lettre en premier mais sa femme à qui il n'a jamais avoué qu'il avait eu une liaison avec une femme pendant qu'il était en Allemagne.C'est là qu'une grosse dispute éclate en présence d'Yvonne qui est là et qui entend tout.
Sa maman dans un geste de fureur montre la photo du bébé à son frère et puis elle déchire la photo ainsi que la lettre devant Léon et Yvonne.

Léon fut capitaine de l'équipe de Jeumont - Marpent et actif arrière du vétéran club frontalier.
Après la guerre, il fût entraîneur de Boussois (Fr) et de Grand-Reng en Belgique

Léon décède à Valenciennes le 8 septembre 1977 à l'hôpital.
Léon sera inhumé dans le cimetière de Marpent. 

 

Anton PIEPRZYK (ou PIEPCZYK)

 

BLOG ALEXANDRE JAUPART Antom PIPRZYK 1

Anton PIEPRZYK ou PIEPCZYK est à Mühling (Autriche) le 31 décembre 1885.
(Faute d'avoir trouvé son acte de décès je ne connais pas encore ses parents, voir ci-dessous pourquoi !)

Le 3 septembre 1906, à Osterfeld en Allemagne, Anton épouse SZLAKHETKA Élisabeth, née à Goluchow en Pologne. (voir photo de mariage ci-dessous).
De cette union sont nés 6 enfants (7, car un est mort avant la naissance avec sa maman) : Jozef vers 1906, Jakobe en 1908, Joséfa (Mon arrière grand-mère) en 1910, Élisabeth en 1911, Edmond vers 1913 et Victor en 1915.

Le 8 juin 1929, sa fille se marie avec Léon PAWLAK à Flers-en-Escrebieux dans le Nord, où Anton est présent.
Mais le 2 juillet 1930, sa femme décède. Dans l'acte, il est dit qu'elle  est déjà veuve.
Anton est décédé dans cet intervalle de temps (entre le 8 juin 1929 et le 2 juillet 1930) mais où ??
Anton est décédé dans une mine lors d'un coup de grisou avec son fils Jakob.
Mais personne ne sait où il est exactement mort !
Pourtant il était enterré à Flers-en-Escrebieux d'après ma grand-mère.
Ma grand-mère m'a dit aussi qu'Elisabeth était morte pour n'avoir pu supporter le double deuil de son fils et de son mari. Elle était enceinte à son décès.

 

Plus de lecture sur le blog d'Alexandre JAUPART:

http://www.jaupart.be/index.php?option=com_content&view=article&id=6:leon-pawlak&catid=3:ancetres&Itemid=6

https://www.facebook.com/ajaupart?ref=ts&fref=ts


i jeszcze z Polakami : na Facebook Aleksander Jaupart 20 décembre 2020

 

En cette période de Noël, et pour oublier un peu cette triste année que nous venons de vivre, les résidents du home
Le Rouveroy asbl - SRA - Mr/mrs
ont eu le plaisir de pouvoir assister à un magnifique concert de Noël (piano, violon et chants) organisé par la
Commune d'Estinnes , avec le soutien du Plan de cohésion social (PCS).
Merci à
Eugeniusz Wawrzyniak et son épouse Agnieszka, d'avoir mis des étoiles dans les yeux des résidents, privés en cette période, de leurs familles.

Eugeniusz Wawrzyniak

Eugeniusz Wawrzyniak

 

Eugeniusz Wawrzyniak  termine en 1988 l’Ecole Supérieure de Musique de l’Etat à Poznań dans la classe d’orgue  du professeur Romuald SROCZYNSKI où il obtient le diplôme supérieur avec la grande distinction et le titre « Master en Art Musical ».
Résidant en Belgique depuis 1989, il se perfectionne  au Conservatoire Royal de Bruxelles en classe du professeur Jean FERRARD.

Il a donné de nombreux concerts en Belgique, en Allemagne, en France, en Hollande, en Espagne, en Suisse, en Russie, en Ukraine, au Luxembourg, aux USA (New Haven – Connecticut ; Los Angeles – Californie ; New York – Cathédrale Saint Patrick) et en Pologne.

Pendant de nombreuses années Eugeniusz Wawrzyniak a été membre de  Concert Artist Cooperative – l’organisation américaine rassemblant des solistes et des ensembles du monde entier.

Il est le fondateur de l’Ensemble Vocal et Instrumental CREDO avec lequel il a enregistré
2 CDs. En juin  2015 Eugeniusz Wawrzyniak a enregistré son premier CD solo avec toutes les sonates pour orgue de Felix Mendelssohn.

Il collabore avec la Société Philharmonique de Poznań ainsi qu’avec la Radio Polonaise et
la RTBF.

Depuis 1990 Eugeniusz Wawrzyniak est organiste titulaire en l’église Notre Dame de Miséricorde à Marchienne au Pont. Il enseigne également l’orgue et le piano à l’Atelier Musical de Manage.

Eugeniusz Wawrzyniak est le président de l’Association Musicale «CONCERTO » et
le directeur artistique du Festival Musical de Marchienne.

 

Eugeniusz Wawrzyniak

 

Eugeniusz Wawrzyniak urodził się w 1962 r. w Poznaniu. Ukończył z wynikiem bardzo dobrym poznańską Akademię Muzyczną w klasie organów profesora Romualda Sroczyńskiego. Mieszkając w Belgii od roku 1989, kontynuował studia w Konserwatorium Królewskim w Liège, a następnie w Brukseli. W 1991 r. zdobył Dyplom Premier Prix.

Koncertował w Niemczech, Holandii, Francji, Belgii, Hiszpanii, Szwecji, Szwajcarii, Luksemburgu, Stanach Zjednoczonych (New Haven, stan Connecticut; Los Angeles, Nowy Jork – katedra św. Patryka) oraz w Polsce, m.in. wielokrotnie na Międzynarodowym Festiwalu Muzyki Organowej w Gdańsku Oliwie. Nagrywał dla belgijskiej rozgłośni Radio 3 i Polskiego Radia. Współpracował również z Filharmonią Poznańską.

Tu do nabycia płyty CD z muzyką organową w wykonaniu Eugeniusza Wawrzyniaka oraz z muzyką chóru pod Jego kierunkiem

Od 1990 r. Eugeniusz Wawrzyniak jest organistą tytularnym w kościele Notre Dame de Miséricorde w Charleroi. Jest również pedagogiem w Atélier Musical de Manage, gdzie prowadzi klasę organów i fortepianu.

Jako prezes Towarzystwa Muzycznego Concerto oraz dyrektor artystyczny Festiwalu Muzycznego w Charleroi Marchienne Festival Musical de Marchienne (www.ammconcerto.org) rozwija aktywnie działalność kulturalną w Belgii, organizując koncerty muzyki organowej, chóralnej i kameralnej z udziałem muzyków z Europy, Stanów Zjednoczonych i Kanady.

W latach 2009 – 2013 Eugeniusz WAWRZYNIAK był członkiem Concert Artist Cooperative, amerykańskiej organizacji zrzeszającej trzydziestu wybitnych muzyków, głównie organistów z całego świata.

Eugeniusz WAWRZYNIAK jest pomysłodawcą i założycielem zespołu wokalno-instrumentalnego Ensemble Vocal et Instrumental CREDO, z którym nagrał 2 płyty CD.

W latach 2011-2013 był trzykrotnie nominowany do tytułu „Polak Roku w Belgii” w dziedzinie kultury – konkursu organizowanego przez Radę Polonii Belgijskiej przy współpracy Wydziału Konsularnego Ambasady Rzeczypospolitej Polskiej w Brukseli.

W październiku 2015 artysta został odznaczony przez Guy Harpigny, biskupa diecezji Tournai, medalem Saint-Eleuthère z okazji 25-lecia pracy artystycznej i piastowania funkcji organisty tytularnego w kościele Notre Dame de Miséricorde w Marchienne-au Pont.